Poster un commentaire

La statistique appliquée aux prix des moutons de Tabaski

Sondage d’Opinion de MALIECO sur le marché des moutons à l’approche de la fête de Tabaski

moutons_tabaski_2014

MaliEco, le journal de l’Economie du Mali, a réalisé un grand sondage à Bamako sur le marché des moutons le 27 et 28 Septembre 2014. En effet, selon le Haut Conseil Islamique, la fête de Tabaski, l’Aid EL Kabîr, est prévue pour le Dimanche 5 octobre 2014. La fête s’approche à grand pas et les préoccupations des maliens deviennent de plus en plus importantes.

L’objectif principal de ce sondage d’opinion est d’informer les maliens sur la situation réelle du marché des moutons à l’approche de la fête de Tabaski afin de les aider dans leurs prises de décisions. C’est aussi l’occasion de souligner les difficultés majeures des vendeurs de moutons.

Sur le plan méthodologique, le sondage a été mené auprès des vendeurs et acheteurs de moutons dans 8 Garbals ‘’Lieu de vente des bétails’’ de Bamako dont 5 dans la rive droite (Badalabougou, Sabalibougou, Tiebani, Niamana et Faladié) et 3 dans la rive gauche (Djéliboubou, Hippodrome et Lafiabougou). L’échantillon a couvert 137 acheteurs et vendeurs. L’étude permet d’éclairer les maliens sur les situations de l’offre et de la demande de moutons, le prix des moutons par Garbal, le moment propice pour acheter un mouton, le poids social de la fête de Tabaski, les causes de la variation des prix, les zones de provenance des moutons, les coûts supportés par les vendeurs et enfin les différents conseils et leçons afin d’améliorer la situation dans les années à venir.

1.-Que pensez-vous de l’offre actuelle de moutons sur le marché par rapport à l’année dernière?

La majorité des personnes interrogées (70,1%) pensent que le nombre de mouton sur le marché de cette année est plus grand que celui de l’année dernière à la même période. Cet avis est partagé autant par les acheteurs (58,8%) que par les vendeurs (83,1%) ; bien que le pourcentage des vendeurs qui pensent que l’offre de mouton a augmenté soit plus grand.

2.- Prix des moutons sur le marché

Le prix des moutons dans les différents garbals varient :

  • de 25 000 FCFA à 500 000 FCFA à Badalabougou ;
  • de 30 000 FCFA à 500 000 FCFA à Faladié ;
  • de 25 000 FCFA à 1 000 000 FCFA à Sabalibougou ;
  • de 25 000 FCFA à 700 000 FCFA à Tiébani
  • de 35 000 FCFA à 700 000 FCFA à Niamana ;
  • de 30 000 FCFA à 200 000 FCFA à Djélibougou ;
  • de 35 000 FCFA à 200 000 FCFA à Lafiabougou Koda ;
  • et de 35 000 FCFA à 250 000 FCFA à Hypodrome ;

3.-Que pensez-vous du prix des moutons de cette année par rapport à l’année passée ?

Comparativement aux prix de l’année passée, plus de 8 acheteurs sur 10 (82,9%) interrogés disent que les prix   sont plus élevés cette année. La même tendance est constatée auprès des marchands de moutons (65,6%). Par ailleurs, la totalité des vendeurs de Faladié ont affirmé que les prix sont plus élevés cette année. La plus faible proportion est observée dans le Garbal de Tiébani où seulement 20% des vendeurs ont signalé l’augmentation des prix. Selon les vendeurs, cette hausse de prix de cette année s’explique principalement par la hausse du prix d’achat des moutons chez les éleveurs (72,5% des vendeurs sur l’ensemble). D’autres facteurs ont été aussi soulignés comme la hausse des frais de transport (32,5% des vendeurs sur l’ensemble), la hausse des taxes (10% des vendeurs sur l’ensemble) et la hausse des prix de l’aliment bétails (10% des vendeurs sur l’ensemble) et enfin la hausse des exportations (7,5% des vendeurs sur l’ensemble).

4.- Est-ce qu’il y a suffisamment de moutons sur le marché pour satisfaire la demande ?

Plus de 6 vendeurs sur 10 (65,9%) affirment que l’offre de moutons peut satisfaire la demande en moutons. Les quelques 3 vendeurs sur 10 (34,1%) qui sont pessimistes quant à l’offre de mouton sur le marché suggèrent que l’Etat mette en place des politiques incitatives pour diminuer l’exportation des moutons. Par ailleurs, la totalité des vendeurs dans les Garbals de Badalabougou, Faladié , Sabalibougou et Tiebani, sont optimistes.

5.- Quel est le moment propice pour acheter un mouton?

Selon l’avis des vendeurs, le prix des moutons augmente au fur et à mesure que la fête s’approche. Ainsi, le moment propice est d’acheter son mouton bien avant la fête. En effet, 77,6% des vendeurs ont souligné au moins un mois avant la fête contre 3,4% pour deux semaines, 12,1% pour une semaine, 3,4% pour trois jours et encore 3,4% pour un jour.

6.- Est-ce que la demande de cette année est beaucoup plus importante que celle de l’année passée ? Sinon pourquoi ?

Plus de 7 vendeurs sur 10 (79%) ont affirmé que la demande de cette année n’est pas plus importante que l’année passée. Cette statistique est de 100% dans les garbals d’Hippodrome et de Niamana. Alors qu’elle atteint sa plus petite valeur dans le Garbal de Sabalibougou. Les explications données par les vendeurs concernant la baisse de la demande de cette année sont sur la cherté du cout de vie (88,9%).

7.- Avez-vous acheté ce mouton à partir de vos fonds propre ?

Même si les dépenses des ménages semblent être élevés à l’approche de cette fête, il faut signaler que la majorité des personnes enquêtées, affirment avoir acheté leurs moutons à partir de leurs propres fonds (92,9%). Par contre, un certain pourcentage (7,1%) ont fait des emprunts parmi lesquels 5,7% à la banque.

8.- Pensez vous que c’est une obligation d’acheter un mouton alors que vous n’avez pas les moyens ? Justifiez-vous ?

Pour comprendre le poids social de la fête de Tabaski, les chercheurs de MaliEco, ont cherché à voir si les consommateurs pensent que c’est une obligation de leur part d’acheter un mouton alors qu’ils n’ont pas les moyens. Un très grand nombre de personnes enquêtées ont noté le coté facultatif du sacrifice. Il n’est recommandé que lorsqu’on a les moyens. Par contre, pour certains, c’est une obligation morale vis-à-vis de leur famille d’acheter un mouton. Un enquêté a même déclaré « C’est une obligation sinon ma famille va regarder les autres.»

 

9.- Quelles sont les zones de provenance de vos moutons ?

Le Mali est sans doute par excellence un pays d’élevage et approvisionne tous les pays de la sous région en bétails. Les zones de provenance des moutons sont nombreuses. Les principales zones soulignées par les vendeurs sont : les régions du nord (Gossi, Douentza, Hombori, Gao, Tombouctou etc.), la région de Kayes (Nioro du Sahel, Diéma), la région de Koulikoro (Nara, Banamba), la région de Ségou (San, Niono etc.) la région de Mopti (Koro, Bankass etc.).

10.- Quels sont les frais que vous payez pour amener les moutons sur le marché depuis leur provenance ?

Plusieurs facteurs expliquent la cherté des prix des moutons parmi lesquels les frais de l’acheminement des moutons vers les grandes villes. Par ces frais, on peut noter le coût de transport, les taxes à payer et les aliments de bétails et autres. Le coût de transport par mouton varie de 1000 FCFA à 6000 FCFA selon les zones de provenances. A cela, s’ajoute une taxe de 1000 FCFA par mouton.

11.- Quels conseils avez-vous à donner pour que chaque malien puisse avoir au moins un mouton pendant les prochaines fêtes de Tabaski ?

Les conseils donnés par les marchands de moutons ont formulé à l’égard de l’Etat pour que dans les années à venir chaque malien puisse avoir au moins un mouton à la fête de tabaski sont les suivants :

  • La baisse des prix de moutons dans les zones de provenance ;
  • La baisse ou subvention des prix des aliments bétails ;
  • La baisse des prix de transports des moutons jusqu’à Bamako ;
  • La baisse des exportations de moutons ;
  • Et le strict respect de l’Opération Tabaski.

Source : www.malieco.net

 

Publicités

Réagissez en laissant un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :