Poster un commentaire

Sensibilisation en milieu universitaire: La FDPU et la JUPREC conjuguent leurs efforts  

Le jeudi 10 mars dernier, l’amphi 1 de la faculté de droit public (FDPU) de l’université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB) a abrité une importante conférence débat qui avait pour thème : « Oui à la réconciliation ! Oui au dialogue constructif ! Mais la justice est un passage obligé pour la paix ! » L’occasion était opportune pour informer les futurs juristes sur la crise Malienne et ses enjeux.

 

Le conférencier Kalil Bocar, a fait la genèse de la crise du Nord. Partant de la déstabilisation de la Libye, en passant par l’occupation de notre pays et sans oublier les graves violations des droits de l’homme. Kalil Bocar a aussi mis l’accent sur la rupture entre le Mali et ses partenaires survenue après le coup d’État. Selon le conférencier, le Mali est très rapidement passé d’un pays très stable à un pays en guerre. Parlant de la commission vérité justice et réconciliation, il dira qu’elle aura pour mission de mettre toute la lumière sur la crise du Nord et dans toute sa dimension. « Des mausolées ont étés détruits, des femmes ont étés violées, beaucoup de cas de vols ont été signalés…Voilà autant de situation qui doivent forcement être tirer au claire », a-t-il dit. Et de poursuivre en disant, que la commission doit également faire en sorte que les réfugiés maliens retournent très rapidement au bercail….

 

Pour ce qui concerne le second thème, intitulé« Facteur de la corruption et impact socio-économiques et politiques au Mali», il a été passé au peigne fin par Yero Diallo. Il a largement décortiqué la corruption, tout en mettant l’accent sur les raisons qui l’encouragent. Selon lui, la pauvreté et le faible développement social ainsi que la cupidité sont et resteront toujours à la base de la corruption.

 

Le vice Doyen de la faculté de droit public, le professeur Yacouba Koné a mentionné que le fait d’avoir suspendu les cours pour permettre l’organisation d’une conférence débat, signifie tout simplement que le thème à débattre est d’une très grande importance pour les étudiants. Il a également salué les partenaires Canadiens grâce auxquelles le débat a eu lieu.

 

KANTAO Drissa

source: Journal Le Flambeau n°246

Publicités

Réagissez en laissant un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :